Partagez|
prez Rafael
avatar
Féminin Messages : 22
Date d'inscription : 10/06/2015
Age : 17
Localisation : On my throne.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: prez Rafael Dim 25 Oct - 20:59
She needed a hero; so she became one.




▬ ft. Xavier Samuel

Physique: à savoir la partie la plus pénible des présentations. Ma technique c'est de la mettre en premier comme ça les gens fuient avant de lire la suite qui ne sera sans doute pas mieux. Enfin bon, la voici, la voilà, la description du kawaii de Rafaelou. Pour commencer, disons que ses cheveux sont.. châtains? un peu longs et toujours, toujours en pagaille. Du coup, il est obligé de les coiffer et ça l'énerve. Vous devriez voir sa tête devant le miroir, le matin. Quand il observe avec désespoir et agacement les épis qui se sont formés pendant son sommeil. Adorable. Surtout que quand il est agacé, il fronce les sourcils et ça lui donne un air d'enfant boude-ok, je vais revenir au physique. Oui. Alors. Pour rester sur ce qu'il a sur la tête, il serait utile de mentionner ses oreilles de lion qui se cachent entre quelques mèches de cheveux sauvages. Si vous descendez un peu votre regard, vous rencontrerez des yeux noisettes plutôt sombres, à vrai dire, alors on va plutôt dire qu'ils sont.. bruns? Disons qu'ils deviennent plus foncés lorsqu'ils sont fixés sur une personne qui a mal agit ou quelque chose dans ce genre. Oui, les yeux foncés c'est bien rien que pour ça. Sauf que les siens sont chelous parce qu'ils sont foncés de loin mais clairs de près donc paye ta crédibilité (je savais pas quel mot utiliser à la place de crédibilité, pardon) Toujours en rapport avec ses yeux, il porte des lunettes de repos quand il est sur l'ordi et ça lui donne un air intelligent. Sinon.. il a un petit nez et un joli sourire plein de fossettes qu'il n'adresse pas à n'importe qui, le tout habilement dessiné sur un visage loin d'être foncé mais près d'être pâle, si vous me suivez. Et puis son style vestimentaire est.. basique, rien d'extraordinaire. De toute façon, en tant qu'animalik et qu'ex prisonnier, il ne tient pas vraiment à se faire remarquer. Quant à sa forme animale, il emprunte celle d'un lion d'Atlas. Plutôt majestueux et ça ne lui sied pas vraiment mais ça, il y peut rien.
Caractère: Et c'est ici que ça se corse. Parce que le petit, là, c'est un mélange de tout et de rien. Mais bon, je vais essayer.
Rafael est quelqu'un de plutôt calme qui ne montre que trop peu souvent de l'excitation. Il faut dire qu'à ses yeux, la routine n'a rien d'épatant -peut-être que son séjour en prison l'aura fait changer d'avis à ce sujet-là. En fait, Raf, c'est un genre d'animal sauvage. Très méfiant au début, très câlin une fois apprivoisé. C'est dommage, vous voyez, parce qu'avant, il était plutôt carefree, easygoing, etc. Mais il a été trahit et ça, inconsciemment, ça lui est resté en travers. Du coup, il a du mal à accorder sa confiance aux gens. Mais ça ne fait pas de lui quelqu'un de spécialement rancunier.
Il a toujours eu un petit faible pour l'informatique, surtout le codage (html, css, etc) mais il a toujours fait de son mieux pour le cacher parce qu'après les gens se mettaient soit à le traiter de nerd soit à lui demander plein de services genre: "Raf, tu peux accélérer mon pc?" ou "eh, Rafchou, tu crois que tu pourrais me télécharger ceci ou cela??" et ça l'agaçait. Alors il claquait de la langue. Mais il le faisait quand même parce qu'il était serviable. En fait, ça ne lui arrive pas souvent de vraiment s'énerver. La plupart du temps, il s'enferme derrière le mur du silence et rumine dans son coin jusqu'à ce que ça passe ou jusqu'à ce qu'il puisse s'expliquer. Il n'y a qu'une fois où ça a vraiment explosé.. et ça lui a rallongé sa peine de deux ans alors il ne risque pas de recommencer de si tôt, le pauvre.
En revanche, si vous réussissez à passer l'épreuve de l'apprivoisement, il devient beaucoup plus gentil. Sauf qu'il va pas assumer alors il va faire comme s'il n'avait rien fait de particulier. "-..........non, laisse tomber, je vais payer. - oooh, merci, t'es adorable. -mhrmhmrmh c'est bon, c'est rien.." en détournant les yeux et en rougissant un peu, de manière gênée tel le petit uke kawaii qu'il est... cette présentation part totalement en couille...
RAFAEL WILHEIMa lion born from things you cannot be

Âge: 26 ▬ Métier/études: prison? ▬ Nationalité/origines: norvégien ▬ Race: LyerPouvoir: vecteursSituation conjugale: cé-compliquéSituation familiale: inderterminéeSituation financière: précaire

Il ne savait pas pourquoi il avait fait ça. Une connerie pareille. Il aurait aimé dire qu'il avait besoin d'argent pour payer ses études de web designer et que sur le coup, ça n'avait pas semblé être une si mauvaise idée que ça. Mais la vérité était toute autre. Il n'en avait pas probablement pas conscience à ce moment-là mais la routine l'ennuyait profondément. Alors il s'était instinctivement mis en quête de petites sources d'adrénaline. Rien de bien sérieux, rassurez-vous. De petites choses comme rouler vite en moto, provoquer les mauvaises personnes.. on l'a souvent qualifié de self destructive mais il ne s'est jamais vraiment senti visé par ce terme. Rien de ce qu'il avait fait jusque là n'avait mis sa vie en danger.
Jusque là. Avant qu'il ne se fasse enrôler dans une petite bande de voyous. Certainement qu'au début, il avait apprécié l'ambiance et surtout, il s'était senti accepté presque comme s'il était humain. Ça l'avait beaucoup touché et il lui arrivait même d'oublier sa condition de monstre.
En dehors de leur groupe, la plupart des gens le voyaient plus lion qu'humain, incapables de reconnaître leur propre cruauté envers les personnes différentes. Pourtant et malgré tout ce qu'on pouvait dire, il avait accepté cette partie de lui aussi bien que ses pauvres parents et n'avait jamais eu de gros problème de ce côté-là.
Peut-être est-ce pour cela que sa vie s'est cassée la gueule par la suite. Peut-être qu'on ne peut tout simplement pas vivre heureux pour toujours, que la vie n'est pas un putain de conte de fée et que les gens ne sont pas forcément ce qu'ils prétendent être.
Je sais. Ça peut sonner terriblement pessimiste comme façon de penser. Du moins, c'est de cette façon que semble réfléchir Rafael. Et si c'était ça, l'essence même de la vie?

Enfin. La partie essentielle de cette introduction réside en la banalité de la vie du jeune Lyer et ce en dépit de sa condition. Il était né et avait grandit à Kalix où ses parents, David et Nora, s'étaient installés peu après leur mariage. Il grandit normalement, allait même à l'école où les enfants s'étaient habitués dès leur plus jeune âge à sa différence et s'y était fait des amis qu'il garda la majeure partie de sa scolarité.
En dehors de ses parents et de sa tante, Linn, qu'il voyait souvent, il ne connaissait pas ou très peu sa famille. Tous les avaient rejeté à cause de Raf qui était intimement persuadé que c'était de sa faute, qu'il avait dissout sa propre famille rien qu'en venant au monde. Il n'y avait que la sœur de David, Linn donc, qui était restée tout d'abord parce qu'elle était énormément proche de son frère mais aussi parce qu'elle aimait son neveu plus que tout et le considérait presque comme son enfant et David soupçonnait fortement que ce ne soit du à la stérilité de sa sœur.
Bref, il grandissait normalement, avait de plutôt bonnes notes et de moins en moins d'amis car l'être humain est une des rares espèces capable de s'abrutir avec l'âge. Cependant, il continuait à ne pas poser de problème.
Le genre de dossier qui nous fait penser "mais où est-ce-que ça a foiré, dans son enfance pour qu'il finisse en prison?".
Sauf que quand on voyait Rafael, on pensait tout de suite que c'était à cause de sa moitié animale. Ca ne pouvait être que ça, que son instinct de bête sauvage qui le poussait à agir de la sorte. Alors que non. Il était simplement mût par un désir de changement perpétuel. Il en avait fini avec la routine. Plus envie de se lever tous les jours à la même heure pour faire tous les jours la même chose.
On pourrait dire qu'il a fait sa crise d'adolescence un peu tard.
Dans tous les cas, il s'était fait remarqué. Pas pour les bonnes raisons, certes, mais c'est bien de là que tout a commencé. Il ne se souvient plus très bien comment, il savait juste que c'était un soir bien triste, un soir solitaire car il ne vivait plus avec sa famille depuis un certain temps pour se rapprocher des écoles supérieures. Peut-être que ça aussi, ça l'avait poussé à participer. Peut-être qu'il se sentait seul. Alors, lorsqu'il avait vu cette bande de jeunes, environ son âge et qui ne semblait pas faire de différence entre un humain et un animalik, il s'était laissé tenté.
Il n'était pas très à l'aise au début et le fait qu'il était certainement le plus jeune du groupe n'aidait pas. Mais il avait fini par réussir à s'intégrer. Il avait même fini par se sentir un peu comme le petit frère de la bande, ce qui était tout à fait nouveau pour lui, qui était fils unique. Cependant, il y en avait un plus distant avec lui, plus froid. Lev. Rafael se prenait souvent en train de penser qu'il ne l'aimait pas et d'une étrange façon, ça le dérangeait. Il faisait de son mieux, avait fait d'énormes progrès en si peu de temps mais cela ne semblait jamais assez. Mais a lieu de le décourager, ça le motiva toujours et encore à faire mieux si bien qu'il pu participer au braquage de Köln qui était apparemment prévu depuis avant même sa venue au sein du groupe. Son premier braquage.
Mais aussi le dernier car ils furent coffrés le jour-même. Il n'avait pas eut le temps de comprendre ce qu'il lui arrivait qu'il avait déjà les menottes aux poignets et se retrouvait avec cinq ans de prison ferme à passer en France pour quelque obscure raison.
Cinq ans.. ça aurait pu être pire. Le fait qu'il n'était pas armé, que son casier était vierge et qu'il n'avait pas participé directement au braquage avaient contribué à alléger sa peine ainsi que le bon avocat que Lev avait décidé de lui fournir.
Pourtant, Raf avait réussi à brouiller les caméras de surveillance et à couper les alarmes sans alerter personne, tout avait fonctionné, toute éventualité avait été prise en compte.. excepté la trahison. Ah, ce qu'il avait été naïf. Pendant ces cinq ans d'ennui, la pire punition fut la routine, cette bonne vieille routine qu'il avait espèrer fuir et qu'il avait finalement retrouvée en bien pire, ainsi que Lev.
Lev qu'il avait toujours respecté et quelque peu admiré, même s'il ne l'avouerait pour rien au monde et certainement pas après ce qu'il lui a fait.
Ils avaient passé quatre ans ensemble, en prison. Etaient devenus bien plus proches qu'ils ne l'avaient jamais été en dehors. Jusqu'au jour où il apprit la triste vérité, sortie tout droit de la bouche de Pavel, un ancien du groupe.
Cela s'était mal passé. Il s'était senti stupide et surtout humilié d'avoir passé autant de temps dans l'ignorance, à croire que Lev était son ami alors que depuis le début, c'était lui qui était à l'origine de son emprisonnement.
Il a vu rouge. Il a attrapé le premier objet qui lui tomba sous la main -manque de chance, il n'y avait que des couverts en plastique à la cafétéria alors ce fut une vulgaire fourchette en plastique, qu'il brisa de façon à ce qu'elle tranche le plus possible- et frappa de toutes ses forces. Certains coups furent parés. Pas tous, cependant et il parvint à en placer de jolis. Aveuglé par sa colère, incapable de se souvenir de bons moments passés avec son "ami", il réussi même à lui ouvrir la tempe ce qui laissa à Lev un souvenir impérissable de cette bagarre.
Les choses se calmèrent quand, étrangement, le corps du russe se mis à produire.. de l'électricité? Au début, celle-ci ne dérangea pas Rafael mais il fut rapidement obligé de prendre un peu ses distances et lorsqu'il se remis un peu de ses émotions, c'était déjà trop tard. Sa peine avait été rallongée de deux ans.
Il lui restait donc trois années à ruminer sa colère, à se demander le pourquoi du comment, le tout le plus loin possible de Lev qui de toute façon, fut libéré deux ans auparavant.

Mais aujourd'hui,
l'attente était finie.
Aujourd'hui,
les portes s'ouvraient pour lui.

et sa créatrice

Prénom: Laurie
Âge: 16 - je vieillis, c'est dingue
Commentaire: j'ai choisi ces couleurs car Rafael est kawaii comme le soleil levant sur la mer et ce malgré le fait qu'il soit allé en taule pour le braquage d'une banque. Aussi, j'aimerais profiter de cet espace pour décrire le pouvoir de Rafou: imaginez de longs bras invisibles qui sortent de son dos et qui peuvent changer de consistance. Ouais, pratique, flippant et totalement copité sur Elfen Lied. Mais est-ce-que je suis quelqu'un qui en a quelque chose à péter? Clairement pas.

Revenir en haut Aller en bas
prez Rafael
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Ma prez`
» Prez beaboy74 (allias bibi)
» Prez Furyous
» Commande Générateur de présentation
» Prez de Divin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Asphodèle :: Persos-